Pôle de Connaissances de l'Agriculture Biologique et Agroécologie en Afrique Centrale

Cameroun : Les Délégués régionaux de l’agriculture s’imprègnent du bio

Une formation sur l’agriculture biologique et l’agroécologie organisée à Yaoundé en novembre 2023 par le CPF de Mbouo a vu la participation des délégués régionaux de l’agriculture, de l’élevage, du commerce, de l’environnement et de la protection de la nature du grand nord, de l’Ouest et du Nord-Ouest du Cameroun.

L’objectif de l’atelier de deux jours tenu du 23 au 24 novembre 2023 dans la capitale camerounaise était de fédérer les officiels du secteur agropastoral, du commerce des produits agricoles et de la préservation de l’environnement autour du développement l’agriculture biologique et l’agroécologie (AB/AE).

L’initiative engagée par le Centre Polyvalent de Formation de Mbouo (CPF) s’inscrit dans la démarche de plaidoyer pour la promotion de l’AB/AE au Cameroun dans le cadre du Pôle de Connaissances pour l’Agriculture Biologique et l’Agroécologie en Afrique Centrale (PCAC). Le PCAC est l’un des cinq pôles régionaux du projet Centre de Connaissances pour l’Agriculture Biologique et l’Agroécologie en Afrique (CCAB). Ce projet mis en œuvre par la Coopération allemande (GIZ) depuis 2016 sur l’étendue du continent africain, et connu sous le sigle anglais KCOA (Knowledge Center for Organic Agriculture and Agroecology in Africa), est implémenté sur le terrain au Cameroun par cinq organisations locales dont le CPF de Mbouo.

Faire valoir la place du bio

Au cours de l’atelier de Yaoundé, les participants choisis par le CPF parmi les autorités chargées de la mise en œuvre des politiques agricoles, commerciales et environnementales dans différentes régions du Cameroun, ont suivi des exposés sur le secteur bio. Des échanges sur les défis et les opportunités de développement du secteur agricole bio dans les cinq zones agroécologiques au Cameroun ont meublé les discussions.

A travers la projection de vidéos spécialisées produites par le CPF de Mbouo et celles issues du riche répertoire de l’organisation Access Agriculture, les délégués régionaux se sont imprégnés de plusieurs pratiques et usages en AB/AE, nécessaires pour la protection du sol, des producteurs et des consommateurs.

L’unanimité s’est dégagée autour de l’accompagnement des agriculteurs bio à la base par les agents des services déconcentrés. Au sortir de l’atelier, les Délégués régionaux ont pris l’engagement de faire valoir la cause de l’AB/AE dans leurs aires d’intervention.

Tous ont convenu de prendre en compte désormais le volet bio dans l’organisation des mini comices agropastoraux régionaux en y réservant un espace dédié où pourront s’exprimer les producteurs bio. Ils reconnaissent que malgré la domination de l’agriculture conventionnelle essentiellement chimique, le bio a sa place et doit pouvoir la faire valoir.

Marie Pauline Voufo