Pôle de Connaissances de l'Agriculture Biologique et Agroécologie en Afrique Centrale

Extrants

Le Pôle de Connaissances de l’Agriculture Biologique en Afrique Centrale (PCAC) réalise l’inventaire de certaines connaissances existantes sur l’agriculture biologique et écologique, adaptées au contexte des pays participants et aux besoins des groupes cibles dans la région. Il documente et valide ces connaissances, puis les traite et les transforment en produits de connaissances sous divers formats : écrit, audio ou vidéo. Ces produits de connaissances validés sont destinés à la diffusion. Ils sont intégrés dans la plateforme digitale continentale de connaissances.

Au sein du PCAC, les activités de l’Extrant A sont mises en œuvre par deux organisations :

Le Pôle de Connaissance en Afrique Centrale (PCAC) diffuse des informations sur l’agriculture biologique et écologique en utilisant des méthodes et outils participatifs et interdisciplinaires. Il s’adresse à un éventail de groupes cibles, en particulier les multiplicateurs parmi lesquels les femmes.

Les multiplicateurs peuvent être des formateurs, des institutions de formation existantes, des agriculteurs modèles, des prestataires de services ruraux, des dirigeants d’associations et d’autres organisations qui ont la capacité de diffuser des connaissances sur l’agriculture biologique et écologique aux acteurs de la chaine de valeur.

Différents types de canaux de diffusion sont utilisés :

Le Pôle de Connaissances en Afrique Centrale (PCAC) suscite et facilite le développement et le renforcement des réseaux d’acteurs clés dans les chaines de valeur de l’agriculture biologique et de l’agroécologie des pays participants. Ces réseaux contribueront à améliorer l’accès aux marchés de produits biologiques à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale en utilisant des systèmes de certification biologique acceptés au niveau international et local, y compris des systèmes alternatifs tels que le Système Participatif de Garantie (SPG).
Les Pôles de Connaissances régionaux forment un réseau continental. Ils coopèrent étroitement entre eux et d’autres partenaires en Afrique et dans le monde, sur la facilitation du projet CCAB.

Les activités de l’Extrant C sont mises en œuvre au sein du PCAC par trois organisations :

Le porte-parole de l’Extrant C’est INADES Formation.